PRESENTATION

Depuis quelques temps maintenant, nous avons vu arriver sur nos téléphones et tablettes la possibilité d’afficher des éléments virtuels dans notre réalité, comme le célèbre jeu qui a déchainé les passions Pokémon Go ! Cette technologie appelée réalité augmentée (AR: Augmented Reality en anglais), encore assez peu utilisée et développée, voit apparaître depuis les dernières mises à jour un engouement de plus en plus important !

En effet depuis maintenant un an les constructeurs et les principales plateformes (IOS, Android) développent leurs appareils & OS pour permettre des nouvelles perspectives de développement. Apple, précurseur dans le domaine, permet déjà de nombreuses fonctionnalités : localisation avec la position GPS, informations, images, vidéos, objets etc. Du côté d’Android, le dernier évènement en date est google I/O, qui a montré de nouvelles perspectives avec la démo just a line qui permet dans un mode collaboratif d’interagir avec des appareils simultanément.

Nous voyons en cette technologie de nombreuses possibilités de développement et une grande perspective. Nous pouvons imaginer l’utiliser dans presque toutes les industries et tous les domaines afin d’aider à augmenter la productivité, les ventes ou être un bon support pour un outil de communication et de divertissement.

ETUDE DE CAS

Pour imaginer ses possibilités et nous familiariser avec cette technologie, nous avons voulu aller plus loin en créant notre propre application de réalité augmentée afin de tester la dernière version d’ARKit sortie le 29 mars 2018 ! Vous pouvez retrouver l’intégralité de notre démo dans notre LAB.

LES POSSIBILITES

A travers notre étude de cas nous avons pu voir les possibilités que nous offrent des librairies web comme AR.js ainsi que le développement natif avec ARKit chez Apple et ARCore chez Android. Dans les exemples que nous allons vous montrer ci-dessous nous nous sommes attardé sur les possibilités en natif avec ARKit.

L’OBJET SUR UN PLAN

Une fonctionnalité déjà implémentée sur ARKit depuis maintenant un an est la détection de plan. Avec une application native développée, il est possible de placer un objet sur le sol à l’endroit souhaité, tourner autour et projeter l’ombre de cet objet sur le sol. Il peut être soit statique soit animé.

INTERACTION AVEC L’OBJET

Une fois l’objet intégré dans la scène de votre smartphone ou tablette vous pouvez interagir avec lui, soit par exemple en modifiant sa taille avec la fonction pinch (pincement ou étirement avec deux doigts), mais également en cliquant dessus pour jouer une animation dans notre exemple.

RECONNAISSANCE D’IMAGE

Avec la nouvelle mise à jour intégrée par Apple le 29 mars 2018, il est désormais possible d’utiliser une image et de projeter un élément virtuel dessus ! Dans notre exemple nous avons fait l’essai avec nos cartes de visite. En flashant nos cartes, nous avons intégré un objet animé qui se positionne dessus. Nous pouvons comme dans l’exemple précédent interagir avec lui. Les possibilités en reconnaissance d’image sont illimitées et peuvent se décliner en magazine interactif, affiche publicitaire animée etc.

AUTRES EXEMPLES D’UTILISATION

Dans notre étude de cas nous n’avons pour le moment développé qu’une partie des possibilités offertes par ARKit. Il en existe encore de nombreuses sur lesquelles nous travaillons également. On peut par exemple se servir de la localisation de l’appareil et du positionnement GPS pour créer un parcours guidé, avec des informations, des images, des vidéos, disposées à des emplacements spécifiques le long d’un chemin prédéfini (fonctionnalité de Google Maps dans la prochaine version d’Android dans cet exemple)

 

LA COMPATIBILITE

EN NATIF

La technologie étant très récente, certains anciens appareils ne seront pas compatibles. En effet, si du côté d’Apple la plupart des appareils sont compatibles ARKit à partir de l’iphone 6, on aura plus de mal à trouver un appareil Android doté de ces fonctionnalités. La dernière version en date d’ARCore, la 1.2 sortie le 8 mai 2018, supporte 28 appareils parmi lesquels certains des plus récents. Pour ce qui est de la reconnaissance d’image, elle n’est disponible que sur les appareils Apple équipés d’ARKit 1.5 au minimum (iOS 11.3, sortie le 29 mars 2018) ou les appareils Android équipés d’ARCore 1.2. Il n’y a cependant aucun doute sur le fait que les futurs appareils, Android comme iOS, seront tous peu à peu compatibles avec la réalité augmentée.

SUR LE WEB

Côté web, si les fonctionnalités sont plus limitées, on bénéficiera d’une compatibilité plus élargie sur des appareils moins récents. Vous pouvez voir une démonstration de la librairie Ar.js dans cette démonstration.

 

ET MAINTENANT ?

Il y a quelques jours, le 04 juin, s’est déroulé la fameuse keynote d’Apple pour les développeurs, la WWDC, qui a annoncé la nouvelle version iOS 12 et donc des nouvelles fonctionnalités de réalité augmentée telles que la reconnaissance d’objets 3D. Nous aurons l’occasion de reparler de ces nouveautés dans un prochain article.

Si vous avez des questions sur la réalité augmentée ou si vous souhaitez savoir comment vous pouvez l’intégrer dans votre communication, une offre de service ou votre processus industriel, n’hésitez pas à nous contacter, nous en parlerons avec plaisir !

Vous pouvez aussi lire ...